Solution café pro écoresponsable, équitable et de qualité




Engagement direct
auprès des producteurs




Le Honduras, pourquoi là-bas?

 

Parce que ce pays est un des principaux pays producteurs de café et l'un des pays les plus pauvres d'Amérique centrale.

Ce pays doit faire face à plusieurs défis :  des prix fluctuants, des chaînes commerciales complexes et des conditions de travail difficiles. Ces défis sont d'autant plus significatifs que près d'un tiers de la population hondurienne travaille dans la branche du café et est donc extrêmement dépendante des récoltes et du prix du café.

Comment créons-nous de l'impact?

Nous avons une présence directe auprès des producteurs d'une région qui s'appelle La  Laguna. Ces caféiculteurs nous connaissent personnellement et nous travaillons ensemble, main dans la main pour développer leur méthodes agricoles et commerciales ainsi que leur infrastructure. Au fil des ans, par le biais de multiples projets et de prix plus élevés, nous investissons dans leur avenir.

Grâce à ce partenariat nous avons récemment lancé une nouvelle gamme de grain appelée IMPACT. En achetant un paquet de 1Kg (ou 500g) de grain de cette gamme nous reversons 1€ (ou 50c) supplémentaire au producteur et à sa communauté.

 

Concrètement comment cela fonctionne-t-il?

 

  1. Des revenus diversifiés et stables : Pour diversifier les revenues des agriculteurs, nous finançons la culture de la cardamone et du piment de Jamaïque. Nous assurons aussi la stabilité d'environ 300 petits agriculteurs avec des garanties d'achat à long terme sans exclusivité. Cette relation directe couplée avec un système d'achat numérisé a renforcé la transparence et la confiance.
  2. Certifications commerce équitable : Nous aidons les agriculteurs à obtenir ces certifications qui leur garantissent un prix minimum tout les en encourageant à respecter des normes sociales et écologiques strictes telles que l'interdiction du travail des enfants ou le port de vêtements de protection lors de l'utilisation de pesticides.
  3. Formation agricole : Les agriculteurs se regroupent en coopérative et, avec l'aide d'agronomes, améliorent les techniques de culture et de récolte. Par exemple, un agronome leur montre comment couper correctement les arbres ou réguler l'ombre. Résultat: une qualité constante de grains de café, une productivité stable et une utilisation équilibrée des ressources naturelles.
  4. Investissements et infrastructure: Après la récolte, les cerises de café doivent être traitées aussi vite que possible. L'achat de machines pour le Beneficio commun, la station centrale de traitement, a permis d'augmenter la capacité de traitement. Cette automatisation a permis aussi d’alléger la charge de travail tout en réduisant les défauts et les coûts. Nous avons ainsi financé un système de séchage mécanique, le pré-sécheur Centriflux, et un dé-pulpeur qui retire la pulpe de manière plus efficace, supprime le processus traditionnel de lavage au canal et réduit ainsi la consommation d'eau de 80%!
  5. Un produit semi-fini prêt à la torréfaction : Autrefois, les caféiculteurs devaient transporter leur récolte jusqu'à la ville de San Pedro Sula, à deux heures de route, pour la vendre à des intermédiaires. Cela nécessitait beaucoup d'effort pour  vendre leur matière première. Avec le traitement des cerises de café au Beneficio commun, ils peuvent vendre un produit semi-fini à un prix supérieur. La relation avec les intermédiaires est rééquilibrée.